A Yorkshire pudding isn’t a cake !

Poisson d’avril ! Ceci n’est pas un pudding… habituel ! Il n’est même pas sûr qu’il vient du Yorshire. Il serait plutôt originaire du sud de l’Écosse que du nord de l’Angleterre ; mais c’est si proche ! Ce n’est donc pas un dessert mais un plat de résistance. Ce qui le fait dire plutôt d’Écosse, terre malheureusement pauvre pour des gens forcément pingres, est que, lorsqu’il était consommé en entrée, il s’accompagnait d’un jus d’oignons. Bourratif s’il en fut, il était bon marché, ce qui permettait de remplacer le coûteux par le copieux … et réduire les portions de viande ! Maintenant, le nom recouvre non seulement la pâte mais aussi le rôti de boeuf et autre viande en sauce, les Anglais considérant que le jus de viande est l’accompagnement idéal.
Mais ici, par économie, je ne vous donne que la recette de la pâte ! Elle me vient de Moira (Marie), la gouvernante d’un pasteur écossais dont je vous conterai un jour l’histoire très particulière : il suivait l’ordre commun de 1552 et non son remplaçant imposé par l’occupant anglais en 1643, le Directoire de Westminster. « Foutus Anglais qui s’immiscent jusque dans la religion ! » disait-il.

Yorkshire pudding

Temps de préparation 10 min
Temps de cuisson 20 min
Temps de repos 2 h
Temps total 2 h 30 min
Type de plat Plat principal
Portions 4 personnes

Ingrédients
  

  • 250 g Farine
  • 50 cl Lait entier
  • Noix de muscade

Instructions
 

  • Déposez la farine dans une terrine et y confectionner un puits en son centre
  • Versez les œufs dans ce puits et y ajouter petit à petit le lait pour obtenir une pâte bien épaisse mais sans grumeaux. Finissez avec la noix de muscade (selon goût).
  • Faites cuire le rôti de bœuf, mais à moitié seulement, sur la grille du lèchefrite.
  • Sortez le rôti du four pour débarrasser le plat de sa graisse fondue (sans le laver).
  • Déposez la pâte sur le plat et enfournez à 200° Celcius avec le rôti de nouveau sur la grille.
  • Laissez cuire le rôti dont le jus, coulant sur la pâte du lèchefrite, va imprégner le pudding. Quand la pâte est levée, la cuisson est terminée
  • Servir chaud en présentant le pudding coupé en petits cubes

Le dernier snobisme des Londoniens est de poser la pâte dans des moules à muffins, préalablement huilés !
Une bière de type « stout » accompagne traditionnellement ce plat, alors que la mode actuelle la remplace par un vin rouge de Franschhoek (le Coin des Français, en afrikaans), de la province du Cap !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recipe Rating